Piloter votre vie : pourquoi c’est important

Est-ce qu’il y a un pilote dans l’avion ?

Quoi de plus morne, triste, trivial et monotone que le quotidien ? Métro, boulot, dodo, horaires fixes, nécessité de supporter des personnes que l’on apprécie pas toujours, un travail qui ne nous satisfait pas, parfois, et qui peut même nous peser, des corvées à n’en plus finir. Faire à manger, faire les courses, s’occuper des enfants, appeler un réparateur, demander un devis, aller chez le médecin, la liste n’en finit pas de ces taches ennuyeuses mais incontournables qui semblent naître et renaître, plus on accomplit de choses, plus on en fait et plus il y en a. Avez-vous parfois l’impression de ne plus piloter votre vie mais d’être pris dans un carcan qui vous écrase ?

Avion, piloter votre vieQui n’a jamais éprouvé ce sentiment d’être submergé, étouffé par les obligations, les corvées et les tâches à accomplir. Vous aimeriez faire beaucoup de choses. Parfois, quand vous avez cinq minutes de pause, que vous vous accordez ou au hasard d’une attente imposée, dans la file d’attente d’un magasin ou chez le médecin, vous y pensez, vous rêvez, votre esprit s’échappe vers des univers parallèles où vivent de meilleures versions de vous-même. A propos, lorsque vous faites cela, vous êtes en transe ! Ces moments de rêverie où vous semblez absent(e) à vous-même ne sont rien d’autre que de l’autohypnose. Comme vous le voyez, c’est un phénomène naturel, spontané, que nous expérimentons, sans toujours nous en rendre compte, plusieurs fois par jour. 

Notre cerveau est intelligent. Il connaît la nécessité de ces moments d’escapade mentale et, instinctivement, sans jamais avoir appris, il les utilise, il essaie de profiter de chaque instant de tranquillité ou de pause pour faire quelques mises à jour salutaires dans votre esprit. Encore faut-il ne pas entraver son action ! Pris par les nécessités du quotidien, nous revenons bien vite sur terre, croyant bien faire, nous rationalisons, nous nous coupons de nos intuitions, de nos émotions et nous restons dans l’analyse, le calcul, la pratique.

Nous aimons avoir une sensation de contrôle sur notre vie, sur ce qui nous entoure, sur les événements. Le lâcher prise est une notion dont nous parlons de plus en plus dans nos sociétés qui font de nous des êtres stressés, rigides, tendus comme des arcs. Nous cherchons à nous couper de notre esprit inconscient mais vous savez quoi ? Cela ne marche pas ! Quoique nous fassions, l’inconscient est là et il agit en nous ! Si vous l’ignorez, votre inconscient interviendra tout de même chaque jour de votre vie.

Reprenez les commandes de votre vie !

L’inconscient est bienveillant. Il est un ami qui vous veut du bien. Si vous le laissez faire, il fera tout pour vous car il est fidèle, dévoué et oui, il est très puissant ! Mais si vous cherchez à l’empêcher de vous aider ou si vous lui laisser la bride sur le cou sans vous inquiéter de ce qu’il fait, il s’imposera à vous, pour vous sauver contre votre gré et c’est là que les choses pourront se gâter. A vous les somatisations déplaisantes, les attaques de panique, les prises de poids incontrôlables, les maladies psychosomatiques, les phobies indésirables, les allergies qui vous gâchent la vie ! Vous devez reprendre les commandes et piloter votre vie.

Lorsqu’on ignore son esprit et qu’on se coupe de ses émotions, celui-ci va s’exprimer autrement, s’il le faut par la maladie, le symptôme, les actes manqués. Cela peut être bénin, cela peut être plus grave. Votre esprit n’est pas maléfique : chacune de ses intentions est positive. Votre inconscient cherche à communiquer avec vous et il fait ce qu’il faut pour attirer votre attention. Si vous refusez de l’écouter et de recevoir ses messages, il les transmettra d’une autre manière, par le corps, vous pouvez tomber malade ou même avoir un accident.

Si vous ne communiquez pas avec votre inconscient, de crainte de perdre le contrôle, par peur de vous laisser aller à des croyances qui vous paraissent un peu métaphysiques, un peu irrationnelles, alors, sans le vouloir, il se pourrait que se produise exactement le contraire de ce que vous souhaitez éviter. Nous avons vu ensemble, que l’hypnose n’était pas une perte de contrôle mais tout l’inverse, (Cliquez ici pour revoir les idées reçues sur l’hypnose). Le conscient et l’inconscient doivent travailler ensemble et collaborer, comme le pilote et le copilote dans un avion, ils se doivent d’être très à l’écoute l’un de l’autre et chacun doit pouvoir pallier les déficiences éventuelles de l’autre. Laisseriez-vous un avion sur pilote automatique tout le long du vol sans ne jamais vous soucier de rien ? Cela peut fonctionner un temps… la technologie est au top, notre cerveau aussi mais tôt ou tard vous risquez la catastrophe. Alors, piloter votre vie, c’est quand même plus raisonnable.

Ressources photo : Rémy Demangeot

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement votre livre d'auto hypnose

x