Les 7 questions que vous devez vous poser pour déterminer votre objectif en hypnose

 Comment déterminer votre objectif en hypnose ?

7 questions que vous devez vous poser pour déterminer votre objectif en hypnoseAvant de faire de l’hypnose, que ce soit seul ou avec un thérapeute, vous allez commencer par déterminer votre objectif. Si vous consultez un professionnel sérieux, il ne va jamais vous mettre sous hypnose à peine arrivé. Il va d’abord vous demander pourquoi vous venez le voir et ce que vous attendez de lui. Pour vous aider à éclaircir vos attentes, il va vous poser un certain nombre de questions et vous aider à y apporter vos propres réponses. 

Cette étape est cruciale, à la fois pour que ça fonctionne, pour que vous obteniez ce que vous voulez vraiment, même si ça n’est pas tout à fait clair dans votre esprit lors de votre première demande, mais aussi pour vous donner le maximum de chances que le résultat que vous allez obtenir vous satisfasse à tous points de vue, une fois qu’il sera réalisé, sans mauvaises surprises et enfin pour que ce résultat soit durable.

Lorsque vous pratiquez l’autohypnose, vous devez faire exactement le même travail mais vous allez le faire tout seul en vous interrogeant vous-même. Répondez sincèrement, notez vos réponses et prenez tout le temps nécessaire pour y réfléchir. Au besoin vous affinerez votre objectif. Alors, savez-vous ce que vous voulez ? 

« Il N’EST pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va »

SENEQUE

Comment déterminer votre objectif en hypnose ?

Les questions qu’il faut se poser

1°) Que voulez-vous ?

Vous n’atteindrez jamais votre objectif sans le connaître. Il n’est pas rare d’avoir plusieurs objectifs liés ou pas entre eux. Peut-être que vous souhaitez un sommeil de meilleure qualité et aussi perdre du poids et aussi être moins timide. Quoiqu’il en soit, la première démarche va être de déterminer votre objectif principal et prioritaire. Quel est votre souci essentiel ? Vous commencerez votre travail avec celui-ci et plus tard, si besoin, vous pourrez travailler sur les autres objectifs, s’ils sont toujours là.

Quelle que soit la source ou la raison de votre insatisfaction ou mal être actuel, vous devez perdre de vue ce qui ne va pas, ce dont vous souhaitez vous défaire ou vous débarrasser pour vous concentrer sur ce que vous voulez. Ne dites pas : « Je veux perdre dix kilos », mais dites : « Je veux être mince et me plaire ». La première phrase est un moyen, la seconde un objectif.

Attention ! Assurez-vous de ne pas confondre ce que vous désirez et les moyens que vous supposez nécessaires voire indispensables pour obtenir ce que vous désirez.

Si vous souhaitez rencontrer l’âme sœur et que vous pensez que c’est très difficile, voire impossible parce que vous êtes en excès de poids, ne vous fixer pas comme objectif d’être mince, sauf bien sûr si c’est votre objectif principal, en soi. Si, en réalité, vous souhaitez mincir pour séduire, mincir n’est pas le bon objectif pour vous. Votre objectif sera : « Je veux rencontrer l’âme sœur » Peut-être maigrirez-vous en chemin d’ailleurs, ça arrive, mais il est possible aussi que vous restiez tel que vous êtes et que vous rencontriez et séduisiez votre âme sœur sans modification physique. Vous aurez eu ce que vous voulez. Sinon vous risquez de devenir mince et de rester seul…

Si vous vous concentrez sur les moyens, non seulement vous risquez d’atteindre les moyens mais pas l’objectif mais en plus, vous restreignez terriblement votre pouvoir et vos chances de l’atteindre !

En effet, vous, vous ignorez quel est le moyen ou le meilleur moyen d’atteindre votre objectif. Les moyens auxquels vous allez penser seront parfois limités, erronés, voire néfastes, comme dans l’exemple de la perte de poids qui a pour but de séduire, ou le désir de gagner une somme d’argent pour acheter la voiture que vous voulez. En procédant ainsi le moyen devient votre objectif ! Mais ce n’est pas ça que vous souhaitez !

Le moyen n’est pas votre objectif  !

De plus, si vous commettez cette erreur courante, comme le moyen auquel vous pensez devient votre objectif unique, vous vous coupez de toute possibilité d’obtenir plus sûrement ou plus rapidement votre objectif réel !

Avez-vous bien déterminé votre objectif ? Etes-vous sûr qu’il s’agit de votre objectif et non d’un moyen supposé pour l’atteindre ? OK, alors maintenant agissez. Faites vos séances d’autohypnose puis quittez votre fauteuil de relaxation et agissez dans la vraie vie.

2°) En quoi est-ce important pour vous d’atteindre cet objectif ?

Vous avez déterminez très précisément votre objectif ? Bravo ! A présent je vais vous poser une question bête :

« Etes-vous certain que c’est objectif est le vôtre ? »

Oui, interrogez-vous-même si la question va vous paraître un peu étrange sur le coup. Votre objectif est-il vraiment le vôtre ou bien est-il celui de vos parents (qui aimeraient vous voir faire des études de médecine par exemple alors que vous, vous voulez faire de l’artisanat ou de l’art), n’est-ce pas l’objectif de votre compagne ou compagnon de vie que de vous voir accepter cette promotion et ce poste à responsabilité dans lequel vous gagnerez plus d’argent et qui augmentera le train de vie de la famille ? Voulez-vous le faire pour vous ou pour vos proches ?

Pourquoi est-ce important pour vous ? Quand vous allez vous poser la question, les réponses que vous allez obtenir vont vous éclairer. Si la réponse est « Papa sera fier de son fiston », même si je peux comprendre votre envie de faire plaisir à votre père, je ne suis pas sûre que l’objectif de papa soit aussi le vôtre ? Est-ce le cas ? Parfois oui. Dans ce cas, super, foncez ! Faites-vous plaisir et faites plaisir à papa en même temps.

Mais si fondamentalement votre cœurs balance vers autre chose, vous ne serez pas tout à fait heureux et, tôt ou tard, vos vrais désirs, vos vraies aspirations se manifesteront en vous, d’une manière ou d’une autre. Vous pourriez devenir dépressif ou tomber malade. Pensez-y.

Vérifiez bien votre objectif !

Et vous assurer que c’est le vôtre. Parfois, certaines motivations, comme le désir de faire plaisir à papa et maman ou de perpétuer une tradition familiale sont inconscientes. A ce stade, vous ne les verrez pas encore. Rassurez-vous ce n’est pas grave. Justement la pratique de l’hypnose vous aidera à les démasquer et à les faire émerger petit à petit. Mais à ce stade, déjà, dès la première détermination de votre objectif, le seul fait de vous poser pour réfléchir tranquillement et de vous demander pourquoi c’est important pour vous d’atteindre cet objectif vous permettra d’être beaucoup plus lucide.

Si à l’inverse lorsque vous vous demandez pourquoi c’est important pour vous d’atteindre cet objectif, les réponses que vous obtenez sont toutes cohérentes et satisfaisantes et que vous réalisez que cet objectif est bien le vôtre et non celui de tiers ou celui que la pression de la société vous poussez à vous approprier, alors tout va bien.

Bien sûr vous pouvez intégrer les autres dans vos choix. Aucun problème avec ça si c’est ce qui est important POUR VOUS. Vous avez le droit d’avoir pour objectif d’aider les autres. L’objectif de certains est de partir en Inde ou en Afrique pour se mettre au service des plus pauvres. C’est un objectif merveilleux.

Peu importe votre objectif mais déterminez-le précisément et ensuite voyez pourquoi il est important pour vous.

Passons à la suite !

3°) Que se passera-t-il quand vous aurez atteint votre but ?

Tout d’abord comment saurez-vous que vous avez atteint votre objectif ? Quels seront donc les premiers changements concrets qui se manifesteront et qui vous permettront de dire « ça y est, j’y suis ! J’ai réussi. » ? Qu’est-ce que ça va changer pour vous ?

Ces questions découlent les unes des autres. Ce travail peut vous paraître un peu fastidieux mais il est important de ne pas bâcler ces étapes si vous voulez réussir.

Lorsque nous désirons aller quelque part, nous devons nous assurer que nous saurons à quel moment nous sommes arrivés. Si vous partez en voyage, vous avez de repère, une carte peut-être ou un GPS, même si vous n’avez rien de tout ça, vous saurez que vous êtes arrivé en Espagne, par exemple, parce que tout le monde parle espagnol autour de vous, parce que vous reconnaissez les villes et les monuments, parce qu’à partir de 18 heures les rues sont animées et qu’on vous y servira à boire et des tapas.

Si vous n’avez aucun repère, vous risquez fort de faire comme Christophe Colomb parti pour les Indes orientales et débarqué sur le continent américain : vous allez voguer au hasard, au petit bonheur la chance… Vous aimez vous fier à la chance ? Vous avez l’esprit joueur ou vous préférez savoir où vous allez ? Le hasard peut nous conduire au meilleur comme au pire.

Répondez à la question ! C’est plus sûr.

4°) Projetez-vous vers le futur

Que se passera-t-il dans le futur, si vous atteignez votre objectif ?

Vous devez bien préciser ce qui va se passer afin de confirmer votre objectif, de bien vous assurer que c’est ce que vous voulez. Il peut arriver, en effet, en pensez très précisément à la réalisation de votre objectif de façon très concrète, et dans toutes ses manifestations, que vous vous aperceviez que ce n’est pas très exactement ce que vous voulez vraiment. Dans ce cas, il convient de réajuster votre objectif, de le déterminer d’une autre manière afin d’être certain de vous diriger vers le ou les résultats souhaités. Vous devez penser à tout.

Avez-vous déjà lu un roman fantastique ou vu un de ces films de fantasy où on vous montre un génie ou un démon un peu vicieux qui vous piège en se contentant de réaliser littéralement vos vœux… ? Je vous conseille la série des films « The Wishmaster ». Voilà le genre de divertissement qui fait passer un bon moment tout en favorisant la réflexion. Ce film vous présente sous une forme un peu caricaturale et effrayante, bien sûr, les effets pervers de nos vœux quand ils sont mal pensés, pas assez réfléchis et prononcés dans la précipitation. Vous y verrez par exemple une jeune et jolie femme qui émet le vœux de garder sa beauté pour toujours et qui ne veut plus vieillir. Vœu exaucé : la voici transformée en mannequin de cire, belle et parfaite mais inerte, emprisonnée et impuissante dans un corps inanimé.

C’est donc sur vous que repose toute la responsabilité de la réflexion : à vous de vous assurer que le résultat de la réalisation de votre souhait vous convient, à vous de vous assurer que vous avez bien pensé à tous les effets, à toutes les conséquences de la réalisation de votre souhait : sur vous-même, sur vos proches et votre entourage, sur l’état de vos finances, sur vos convictions et croyances. Chaque action provoque des conséquences, nous devons toujours anticiper.

C’est difficile à croire oui mais souvent nous désirons ou nous croyons désirer une chose sans vraiment mesurer ce que ça changera concrètement et pratiquement dans nos vies ! Nous vivons pour la plupart d’entre nous à toute vitesse, happés par la vie, le travail, les obligations, les soucis, les listes de courses, les problèmes à régler, les corvées à faire et nous ne nous arrêtons jamais, juste pour nous écrouler dans notre lit pour sombrer dans un sommeil sans rêves (le sommeil sans rêves n’est pas le meilleur, contrairement à une idée reçue courante, il est beaucoup moins réparateur mais c’est ce sommeil lourd et mauvais que nous avons lorsque nous ne nous arrêtons jamais).

Le stress bloque notre réflexion. Il faut faire des pauses, il faut se relaxer, il faut se vider l’esprit pour être capable de nouveau de réfléchir ensuite.

Pour prendre conscience des conséquences futures les plus évidentes de vos décisions, il n’y a qu’une chose toute simple à faire : s’arrêter et y penser ! Rien de plus !

C’est à la portée de tous n’est-ce pas ? Pouvez-vous vous arrêter et penser à votre vie quelques instants ? Bien sûr vous pouvez le faire, alors allez-y répondez à cette question : « Que se passera-t-il dans le futur, si vous avez atteint votre objectif  ? »

5°) Votre objectif est-il écologique ?

Vous allez vous demander ce que l’écologie vient faire dans une méthode d’autohypnose !

Pour commencer de quoi parlons-nous, qu’est-ce que l’écologie ? Dans le premier sens du terme, selon les dictionnaires, l’écologie s’applique à l’environnement. Avoir une attitude écologique consiste à penser aux conséquences de nos actes sur la l’ensemble de l’écosystème dans lequel nous vivons afin de le respecter et d’éviter de provoquer des changements trop violents ou susceptibles de le déséquilibrer trop brutalement et de provoquer des conséquences négatives, voire des catastrophes écologiques.

Cette fois, vous voyez venir l’explication. Vous avez compris comment cela fonctionne et comment les différentes questions de ce questionnaire sont imbriquées les unes aux autres et doivent être posées et répondues chacune à leur tour.

Nos vies sont également organisées en écosystèmes, elles sont inscrites dans un environnement matériel, relationnel, professionnel… Tout ça est bien imbriqué et si on modifie brutalement un élément de notre vie de façon violente et inconsidérée sans y avoir bien réfléchi avant, il peut y avoir des conséquences inattendues et déplaisantes.

Alors nous pouvons changer bien sûr et heureusement mais une fois encore, il faut anticiper et réfléchir à ce qu’on fait avant. C’est la suite de ce travail de détermination de l’objectif. Essayez donc d’imaginer quels difficultés ou problèmes pourraient entraîner l’atteinte de votre objectif, pour vous ou pour les autres. Chacune de ces question vous permet d’aller plus loin dans l’analyse, plus celle-ci sera fine et poussée, plus vous serez certaine de pouvoir foncer et vous vouer corps et âme à l’action, lorsque vous aurez terminé, avec le maximum de chance d’y parvenir mais aussi d’obtenir un résultat harmonieux et durable.

Je vous renvoie également à l’article  : Préserver l’écologie de l’environnement du sujet.

6°) Est-ce qu’il existe un objectif meilleur pour vous ?

Encore une question bien étrange n’est-ce pas ? Dans le cadre de la détermination des objectifs même en bénéficiant de l’accompagnement d’un professionnel, il est rare de donner à cette question toute l’attention et le temps qu’elle mérite. Le consultant indique ce qu’il veut et à partir du moment où toutes les questions précédentes ont permis de vérifier que rien de négatif ne pourra se produire pour lui s’il atteint son objectif, il est vrai que la tentation peut être grande de se dire que c’est déjà fabuleux d’obtenir ce que l’on est venu chercher. Le consultant lui-même ne demande pas davantage et sera ravi. Le professionnel ne peut malheureusement pas consacrer plusieurs heures à chaque client alors pour des raisons de timing et d’efficacité, il passera parfois rapidement sur ce point.

Il s’agit de vérifier que l’objectif que vous vous êtes fixé au départ ne manque pas d’ambition.

Finalement, ne pourriez-vous pas demander et obtenir beaucoup plus que ça ? Pourquoi vous limiter ? Et il s’agit effectivement de pensées limitantes qui, la plupart du temps vous empêchent d’exprimer toutes vos capacités, tous vos talents, toutes vos possibilités.

clip_image001[7]Alors, votre objectif est-il assez ambitieux ? Posez-vous bien la question. Quel que soit votre but et le domaine concerné, demandez-vous si vous n’avez pas fixé cet objectif en fonction de croyances limitantes et si oui, alors n’hésitez pas à le rectifier. Vous pouvez peut-être avoir plus, voire beaucoup plus que votre ambition initiale et l’obtenir ne sera pas forcément plus difficile alors pensez-y bien. Soyez ambitieux : qu’avez-vous à perdre ? Rien. En revanche, vous avez tout à gagner.

7°) Quelles sont les ressources dont vous avez besoin pour atteindre votre objectif ?

Une fois que votre objectif est déterminé très précisément et si vous avez bien pris le temps de répondre à toutes les questions précédentes, il doit l’être, la dernière étape va être de lister toutes les ressources, tous les outils dont vous allez avoir besoin pour y parvenir.

Eh oui nous l’avons vu, il faut agir, il faut travailler un peu ! Trop de personnes pensent que l’hypnose peut leur épargner tout effort. Ce n’est pas le cas, même avec un praticien à vos côtés. Il vous fera toujours réfléchir et travailler un peu. C’est pourquoi la réussite de vos séances dépendra beaucoup de votre motivation et de votre investissement personnel. Si vous pensez que l’on va vous endormir profondément et que vous allez repartir une heure après débarrasser à tout jamais de votre problème sans avoir collaboré à la séance, vous serez déçu. A fortiori, dans le cadre de l’autohypnose, rien de tel ne pourra se produire. L’hypnose est le fruit du travail conjoint et collaboratif du praticien et du sujet hypnotisé, chacun a un rôle à jouer, les deux travaillent ensemble dans un but commun, il n’y a pas un sujet passif, qui se laisse faire et un professionnel tout puissant qui prend le contrôle sur lui. En autohypnose, c’est exactement la même chose sauf que là, en plus, vous allez devoir jouer les deux rôles en même temps : vous serez sujet et thérapeute à la fois.

Rassurez-vous ça n’a rien d’insurmontable mais vous allez devoir le faire. Personne ne fera jamais le travail à votre place.

De quelles ressources avez-vous donc besoin ?

Imaginons le cas d’un homme célibataire très timide qui n’ose pas aborder les femmes. Il pourrait avoir besoin des ressources suivantes :

– Capacité à garder ou retrouver son calme : pour apaiser son rythme cardiaque, ne pas paniquer, ne pas perdre le fil de ses pensées et de ses mots, ne plus bégayer, ne plus rougir…

– Courage : pour oser parler à la femme à séduire

– Confiance en soi, en ses capacités à intéresser et à plaire

– Aisance

La plupart du temps ces ressources nous les avons déjà en nous. Elles ont parfois existé dans le même contexte et nous les avons perdues (par exemple à la suite d’un événement pénible) ou alors, nous les avons mais nous les utilisons dans un contexte différent. L’hypnose nous permet alors de retrouver ces ressources positives et les états nécessaires pour atteindre notre objectif et à les utiliser dans le contexte et les moments appropriés.

Dans le cas de notre timide, il est possible qu’il ne le soit qu’avec les femmes mais que dans son travail, par exemple, il agisse en expert pleinement sûr de lui et à l’aise pour parler devant un public professionnel. En état d’hypnose il retrouvera cet état de confiance et d’aisance naturelle pour apprendre à l’utiliser dans un contexte de séduction.

A présent prenez une feuille de papier et un stylo ou ouvrez un document Word : notez votre objectif ou votre objectif principal si vous en avez plusieurs puis, répondez à ces 7 questions par écrit. Répondez en toute sincérité. Personne ne vous regarde. Validez ou modifier votre objectif après avoir relu vos réponses jusqu’à ce que vous soyez sûr de ce que vous voulez. Ensuite, pratiquez en autohypnose ou prenez rendez-vous chez votre praticien préféré, vous aurez un temps d’avance ce qui vous facilitera le travail à tous les deux. N’hésitez pas à m’écrire pour me faire part de vos impressions, réactions ou éventuelles difficultés dans cette exercice.

Bonne réussite !

Préserver l’écologie de l’environnement du sujet

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
Véronique CHEYRIAS
Praticienne Hypnose Ericksonienne et Programmation Neuro Linguistique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement votre livre d'auto hypnose

x