Histoire de l’hypnose

Petite histoire de l’hypnose à travers les âges

En complément de la vidéo, vous pouvez prendre connaissance des 7 fausses croyances à propos de l’hypnose.

Pour toute information, question, ou pour prendre rendez-vous : 06 19 31 41 62

Transcription de la vidéo

  1. 1. Brève histoire de l’hypnose De la Mésopotamie à nos jours
  2. 2. L’hypnose n’est pas une « nouvelle » mode ! Déjà les Sumériens (-400) … la pratiquaient. Nous avons retrouvé des tablettes décrivant des séances d’hypnose remontant à la civilisation sumérienne. Certains bas-reliefs égyptiens, des papyrus évoquent aussi des procédés hypnotiques.
  3. 3. Thérapies proches de l’hypnose au cours du temps Les Grecs anciens (culte d’Asclépios) Avicenne au XI° siècle
  4. 4. Paracelse Né Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim en 1493 à Einsiedeln (Suisse centrale) , mort en 1541 à Salzbourg (aujourd’hui Autriche) était médecin, philosophe, théologien laïque. De nature exubérante et doté d’une grande curiosité intellectuelle, c’est un rebelle qui n’hésite pas à remettre en cause les traditions et les institutions. Bien que très ancrée dans l’esprit religieux et ésotérique de son temps, la pensée de Paracelse a ouvert la voie vers une médecine qui tient compte de l’influence de l’esprit sur le corps et inversement
  5. 5. L’histoire de l’hypnose commence surtout avec Franz Anton MESMER (1734-1815) • Magnétisme animal • Pratique des aimants • Théorie du fluide magnétique universel • Explication de la notion de transe
  6. 6. Le « baquet » de Mesmer • Mesmer devient célèbre en guérissant une jeune aveugle en 1777 mais sa vue se détériore en l’absence de son guérisseur… • Mesmer pratique à Paris avec un immense succès mais n’obtient jamais de reconnaissance officielle • Il se lance alors dans les traitements collectifs de personnes de la haute société, par le « baquet magnétique » • Mesmer, en plus de son doctorat, écrit des ouvrages et met au point sa « méthode d’hypnose » Le baquet de Mesmer
  7. 7. Les successeurs de Mesmer Evolution vers l’hypnose moderne Le Marquis de Puységur L’abbé Faria • Il commence par pratiquer le « magnétisme animal » à la suite de Mesmer, puis découvre un peu par hasard le « somnambulisme provoqué » ou « sommeil magnétique » • Puységur continue à défendre les théories concernant le fluide animal universel. • L’abbé Faria rejette la notion de fluide magnétique et se trouvent à l’origine des théories modernes de l’hypnose. • Les commissions d’enquêtes commandées par Louis XVI° ont nié l’existence du fluide, de nombreux successeurs pratiquent en s’approchant de plus en plus de l’hypnose moderne
  8. 8. James Braid (1795-1860) • Chirurgien écossais. En 1841, s’intéresse au « magnétisme animal » puis s’oriente vers l’hypnose, il remplace l’induction par la visualisation, utilisée par ses prédécesseurs, par la focalisation de l’attention sur un objet brillant. • Il définit l’hypnose par un « état de sommeil nerveux ». Il va se démarquer par l’utilisation de cette technique pour provoquer des anesthésies lors d’interventions chirurgicales, alors que l’anesthésie chimique n’existait pas. James Braid
  9. 9. L’école de Nancy • L’École de Nancy, aussi appelée École de la suggestion, est l’une des deux grandes écoles ayant contribué à l’« âge d’or » de l’hypnose en France (1882-1892). Elle est représentée parles médecins : Ambroise- Auguste Liébault, Hippolyte Bernheim, Henri Beaunis et le juriste Jules Liégeois. • Leur méthode est thérapeutique. Cette école a exercé une influence importante sur l’hypnose clinique, la psychologie, la psychothérapie. Sigmund Freud, Emile Coué, Auguste Forel et Joseph Delboeuf sont allés observer leurs pratiques. A.A.Liébault
  10. 10. Ecole de la Salpêtrière Pour Charcot (1825-1893) l’hypnose est le révélateur de « l’hystérie » Charcot, neurologue à la Salpêtrière à Paris, cherche à démontrer, grâce à l’hypnose, que certains symptômes ne sont pas d’origine organique. Il utilise pour cela : • La léthargie • La catalepsie • Le somnambulisme Ses sujets sont amnésiques à leur réveil. L’hypnose de Charcot est expérimentale uniquement il ne l’utilise pas pour traiter ses patients. Charcot et sa patiente Blanche p
  11. 11. Sigmund FREUD (1856-1939) Neurologue autrichien, il a utilisé l’hypnose à ses débuts et l’a abandonnée par la suite. Toutefois il a reconnu que la pratique de l’hypnose l’avait aidé à mettre au point la psychanalyse.
  12. 12. Emile Coué (1857-1926) Emile Coué, pharmacien Il est l’auteur d’une méthode de guérison, la « méthode Coué » basée sur l’autosuggestion (précurseur de l’autohypnose). Sa célèbre formule est encore bien connue aujourd’hui : « Tous les jours à tout point de vue, je vais de mieux en mieux » Expérimentateur de l’effet placebo sur ses clients, il est le précurseur de la psychologie comportementale et de la pensée positive.
  13. 13. IVAN PAVLOV Père du conditionnement classique. Ce physiologiste a mis en évidence l’association entre des comportements systématiques associés à des stimuli extérieurs. Cette association peut être neutre, positive ou négative. La plupart du temps ces associations ont été mises en place de manière automatique mais il est possible de les modifier. L’expérience la plus connue est celle qu’il a pratiqué sur des chiens en associant un son au moment de leur repas (1889). Pavlov a fait avancer les recherches sur les réflexes conditionnels.
  14. 14. Milton Erickson (1901-1980) Milton Hyland Erickson, psychiatre et psychologue américain Il est considéré comme le père des thérapies brèves. Il a inspiré de nombreuses approches thérapeutiques : l’hypnose ericksonienne bien sûr, la thérapie brève de l’école de Palo Alto, la programmation neuro linguiste (PNL). Il est notamment un des praticiens « d’excellence » étudié et modélisé par les deux fondateurs de la PNL, John Grinder et Richard Bandler. Son approche de l’hypnose s’est différenciée notamment par des séances plus longues et une pratique beaucoup moins autoritaire que celle de l’hypnose classique. Milton Erickson, jeune
  15. 15. La programmation neuro linguistique (PNL) Fondée dans les années 70 par Richard Bandler (psychologue) et John Grinder (linguiste) • Il s’agit d’une méthode qui permet d’agir sur les comportements en se basant sur le langage • La PNL a pour objectif d’améliorer les relations entre les personnes dans les sphères privées ou professionnelles • La PNL repose sur certains présupposés et idées aidantes • La modélisation : la PNL a à cœur d’étudier et d’analyser les comportements d’ excellence afin d’établir des modèles utilisables par tous pour reproduire ces performances. Elle a débuté en 1976 avec l’étude des praticiens : • Milton Erickson (hypnose) • Virginia Satir (psychologie systémique, thérapie de couple et familiale) • Fritz Perl (Gestalt-Thérapie) La PNL est souvent assimilée à l’hypnose car elle l’a modélisée et en utilise les meilleurs outils mais elle ne se fonde pas que sur l’hypnose.
  16. 16. Quelques variantes modernes La nouvelle hypnose L’hypnose humaniste • La Nouvelle Hypnose est le prolongement de l’hypnose ericksonienne. Elle a été promue par Daniel Aaroz, sexothérapeute. Elle conserve les bases de l’hypnose ericksonienne et la modernise encore, les techniques deviennent plus douces, orientées vers le développement personnel et la communication avec le sujet. • Sous l’un ou l’autre nom, cette forme d’hypnose est utilisée aujourd’hui pour la thérapie et le coaching. • Portée par Olivier Lockert et Patricia d’Angeli, cette hypnose inverse la démarche habituelle et vise à générer un état d’hypnose particulier qui éveille davantage le sujet à son environnement, sans jamais aucune perte de conscience. • Il s’agit donc d’un « état de conscience augmentée ». Hypnose elmanienne Dave Elman, homme de scène et de radio, non médecin, pratiquait une forme d’hypnose directe. Sa technique consiste à contourner le « facteur critique » afin de plonger le sujet dans un état profond autorisant une réceptivité accrue.
  17. 17. Utilisations de l’hypnose aujourd’hui L’hypnose est utilisée : • En milieu hospitalier , dans le cadre de certaines interventions chirurgicales • Pour la chirurgie dentaire • En cabinet privé pour l’utilisation thérapeutique de l’hypnose ou dans un but de développement personnel ou de coaching • Autohypnose • Dans le spectacle ou dans la rue, dans un but de divertissement
  18. 18. Ressources photo : – Claude Valette, Statue archaïque, Statue de l’intendant Ebih-il – Tilemahos Efhtimiadis, Culte d’Asclépios – Actua Litté, Kitab Al Qanûn fi Al-Tibb (Livre de médecine d’Avicenne) – Domaine public Merci pour votre attention ! Hypnosefacile-pourtous.com Véronique Cheyrias
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •