C’est quoi la PNL ?

 C'est quoi la PNL

Qu’est-ce que la P.N.L. ?

La P.N.L. (programmation neuro linguistique) a été créée dans les années 1970, aux Etats-Unis, par Richard Bandler, psychologue, et John Grinder, Linguiste. C’est un ensemble de techniques de communication qui permet de d’améliorer les interactions dans tous les contextes de vie. Elle permet de mieux comprendre les autres et de mieux se faire comprendre d’eux. La P.N.L. est aussi un outil utilisée en thérapie, coaching personnel ou professionnel. 

Ses fondateurs ont tout d’abord étudié le contexte de la thérapie. Ils se sont demandés pourquoi certains professionnels obtenaient de grandes réussites là où d’autres, nombreux, avaient échoué et surtout qu’est-ce qui leur permettait d’instaurer un lien privilégié et favorable particulier avec des patients considérés comme difficiles. Pour comprendre, ils ont filmé ces grands thérapeutes : Virginia Satir (créatrice de la thérapie de couple et familiale), Fritz Perls (fondateur de la Gestalt-Thérapie) et Milton Erickson (psychiatre à l’origine de l’Hypnose Ericksonienne). Ils ont visionné des heures et des heures de bandes vidéo afin d’analyser le langage et les processus utilisés par ces professionnels pour comprendre ce qui les caractérisaient. En fait, les fondateurs de la P.N.L. ont fait ce pari fou : parvenir à “modéliser” le génie.

Ils ont d’abord fait le constat que chercher à comprendre les techniques professionnelles d’excellence en procédant de manière classique, c’est-à-dire en interrogeant tout simplement ces personnes sur la façon dont elles s’y prenaient ne donnait que très peu de résultat. En effet, il y a quelque chose de naturel et d’assez instinctif dans la façon dont nous communiquons et les personnes qui le font mieux que les autres, sans jamais avoir étudié de techniques ou procédures particulières sont bien en peine d’expliquer comment elles s’y prennent et ce qui explique leur réussite. Elles-mêmes ne le savent pas ! Le seul moyen d’essayer d’isoler des caractéristiques, des savoir-être et savoir-faire spécifiques et communs à tous ces “génies” consistait à les observer encore et encore, à analyser leur comportement, leurs gestes, leurs mots, les procédures qu’ils employaient puis tenter de trouver des éléments communs.

Trois éléments se sont révélés importants à la suite de cette étude, qui ont donné leur nom à la discipline :

  • La programmation, comme en informatique, un programme est un processus automatique qui se répète systématiquement dans des circonstances similaires. Nous avons tous en nous de nombreux programmes, ils correspondent à notre manière de penser, de faire les choses, de nous comporter. Ce sont en quelque sorte nos habitudes.
  • Neuro : se réfère à notre système nerveux. Pour apprendre quelque chose et l’automatiser dans notre inconscient, nous utilisons nos cinq sens et toutes nos perceptions puis nous encodons cette expérience afin de pouvoir la reproduire. Là encore chaque processus est personnel à un individu.
  • La linguistique permet de restituer notre expérience intérieure et de la partager à travers le langage, les mots que nous employons. La façon dont chaque individu s’exprime est unique et dévoile son fonctionnement intérieur. La P.N.L. s’intéresse au langage, aux mots (verbalisation), au para-verbal (ton, volume, vitesse, débit…à)

Alors en quoi la P.N.L. peut-elle vous être utile ?

Modéliser l’excellence pour comprendre et connaître les techniques des champions dans le domaine qui vous intéresse. C’est la grande affaire de la P.N.L.. Nous l’avons vu, il est possible d’analyser les comportements, le langage, les savoir-faire et savoir être des meilleures personnes dans chaque domaine de compétence. Très vite la P.N.L. est sortie du cadre thérapeutique exclusif pour s’étendre à tous les autres. En France, par exemple, elle a été énormément utilisée en entreprise et pour le coaching professionnel des commerciaux, négociateurs ou managers. Comme les fondateurs ont pu le faire avec la psychothérapie, il est possible de s’attacher à suivre et examiner la façon de faire des meilleurs professionnels de n’importe quel métier où la communication a son importance afin de dégager un modèle commun dont on pourra s’approprier les éléments.

Modéliser vos propres modèles pour les changer si nécessaire, si nous ne sommes pas satisfaits des résultats que nous obtenons (que ce soit dans un cadre professionnel, personnel…), ce n’est pas en continuant à agir comme nous le faisons depuis toujours que nous allons obtenir des résultats différents.

Si nous voulons nous améliorer, nous devons d’abord prendre conscience de ce que nous faisons exactement et de comment nous le faisons. Nous allons “modéliser notre expérience” (par exemple, si je suis un commercial, comment est-ce que je m’y prends pour tenter de vendre mon produit à un client). Une fois cela fait, nous allons pouvoir modifier notre façon de faire et la remplacer par une autre, plus efficace. Pour cela, nous pouvons nous inspirer des modèles d’excellence dans le domaine qui nous intéresse. Grâce à la PNL vous pouvez obtenir les résultats que vous espérez dans tous les domaines.

Faire ce que vous n’avez jamais cru pouvoir faire. La PNL nous enseigne que ce qu’une autre personne peut faire, nous pouvons le faire aussi, si tel est notre souhait bien entendu.

Améliorer vos relations avec les autres, vous faire de nouveaux amis et de nouvelles relations, être capable de faire bonne impression presque instantanément dans les situations qui le requièrent (entretien d’embauche etc…)

Vous aider dans vos apprentissages

Influencer avec intégrité

Mieux comprendre le fonctionnement de votre cerveau

Mieux percevoir votre réalité et celle d’autrui, prendre conscience de leurs différences

Les présuppositions de la P.N.L.

LA CARTE N'EST PAS LE TERRITOIRE

Cette présupposition nous vient du mathématicien polonais Korzybski. Elle se réfère au fait que chacun d’entre-nous se fait sa propre perception du monde et de la réalité à l’aide de 5 sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. L’information externe est ainsi traitée par notre cerveau, de manière personnelle et codifiée de façon tout aussi personnelle dans notre cerveau. La réalité est le territoire. La représentation personnelle que notre cerveau en fait est la carte. Chaque individu a une perception unique et individuelle de ce qu’est une même réalité. Aucun cerveau ne peut reproduire fidèlement la réalité, chacun de nous en fait une image personnelle.

Faites le test : Observez un objet complexe dans votre environnement (un monument, un bâtiment, un arbre ou même un individu) puis demandez à un proche de faire de même. Comparez vos représentations de cette même réalité.

Chaque personne dispose de filtres personnels, en fonction de ses canaux de perception préférés (visuel, auditif…) mais aussi de ses croyances, son expérience de la vie, ses passions, sa culture, ses souvenirs… Si vous êtes passionné par les insectes, par exemple, vous les remarquerez et les identifierez là où une autre personne ne les verra peut-être même pas.Pour bien communiquer, il faut prendre conscience de ces différences de cartes d’un individu à l’autre et essayer de toujours comprendre la carte et la perception personnelle de la personne avec qui on communique. Vous devez essayer de vous mettre à sa place.

La P.N.L. est une école de tolérance qui vous invite à prendre en compte le mode de pensée de chacun et à devenir plus souple et fluide, à faire preuve de davantage de compréhension envers autrui. En effet, se mettre à la place de l’autre, comprendre sa façon de voir et percevoir permet bien souvent d’accepter plus facilement la différence. La P.N.L. responsabilise, puisque elle nous donne à tous le pouvoir d’améliorer la relation.

2 CHACUN REPOND EN FONCTION DE SA CARTE

Chacun répond en fonction de sa carte du monde personnelle. Aucune carte n’est identique, nous nous en apercevons en particulier, lorsque nous voyageons, lorsque nous rencontrons des personnes qui ont une culture, des croyances, des habitudes très différentes des nôtres, leur carte du monde est influencée par ces filtres comme la nôtre est influencée par ceux de notre milieu d’origine.

J

L'ECHEC N'EXISTE PAS

Un des présupposés les plus aidants de la P.N.L. est bien celui là, il n’y a pas d’échec, uniquement du feedback, c’est à dire un retour sur information. Quel que soit le résultat de vos actions, vous êtes gagnant : soit vous réussissez, soit vous avez appris quelque chose. Chaque échec permet de faire un bilan, tirer des conclusions, apprendre et réajuster sa façon de faire.

Vous devez tirer les leçons de chaque expérience.

CHACUN RESPONSABLE DE SA COMMUNICATION

Chacun est responsable de sa communication. Avec un tel présupposé, il y aurait beaucoup moins de querelles dans le monde. Cela vous est-il arrivé de ne pas comprendre ce que les autres vont voulu vous dire et de faire l’objet en plus de leurs critiques à cause de cette incompréhension ? Vous-même, n’avez-vous pas tendance à reporter la responsabilité de la mauvaise communication lorsque vous vous adressez à quelqu’un et que celui-ci ne comprend pas votre message ou le comprend mal ? Ce présupposé nous offre la possibilité d’accepter la responsabilité de notre communication. Si le message ne passe pas, nous en sommes la cause et nous pouvons recommencer sans nous énerver. Lorsque nous connaissons la P.N.L. nous savons que chacun dispose de sa carte du monde personnelle et de ses moyens de communication privilégiés. Cette connaissance nous permet d’endosser cette responsabilité puisque nous avons la capacité de nous mettre à la portée de l’autre, d’essayer de comprendre sa carte du monde et d’établir un “rapport” favorable en parlant son langage, par exemple le langage visuel si la personne en face de nous est visuelle. Quel que soit notre interlocuteur, nous avons toujours la possibilité d’améliorer la qualité des échanges entre lui et nous.

ESSAYEZ AUTRE CHOSE

Si ce que vous faites depuis toujours ne fonctionne pas, dites-vous qu’il est inutile de continuer sur cette voie : faire toujours plus de ce qui ne marche pas, ne marchera pas davantage ! Et pourtant, combien sommes-nous à nous enliser et à nous entêter sans jamais remettre en question notre stratégie de résolution de problèmes ?

Essayez donc dans un premier temps de comprendre pourquoi votre façon de faire ne fonctionne pas. Ensuite acceptez l’idée de changer vous-même au lieu de changer le monde extérieur ou autrui, vous vous simplifierez considérablement la vie !

IL EST IMPOSSIBLE DE NE PAS COMMUNIQUER

Même si vous restez silencieux, immobile et fermé comme une huître au milieu des autres, il vous est impossible de ne pas communiquer ! Par votre silence et votre attitude même, vous allez forcément communiquer quelque chose. A moins de rester enfermé chez soi complètement seul, nous communiquons donc obligatoirement. Nous pouvons le faire en nous exprimant à haute voix mais nous le faisons aussi par notre attitude, nos gestes, le ton de notre voix, le regard, les mimiques du visage etc…

Notre discours verbal ne représente que 7 % de notre communication, le para-verbal (ton, volume de la voix…) en constitue 38 % et notre comportement physique 55 %. Voilà pourquoi il est si difficile de dissimuler nos sentiments, même lorsque nous voulons rester polis avec nos interlocuteurs, si nous sommes pas bien en leur compagnie, si nous sommes en désaccord avec leur discours, ils peuvent le ressentir. Voilà aussi pourquoi la P.N.L. peut aider à déceler un discours qui manque de sincérité.

NOUS POSSEDONS TOUTES LES RESSOURCES NECESSAIRES

Voici une des plus formidables croyances aidantes de la P.N.L. ! Elle signifie que quelle que soit votre situation aujourd’hui, vous allez pouvoir changer et évoluer ! Car chacun possède en lui toutes les ressources pour cela, sur le plan interne comme externe. Si vous ne possédez pas une ressource aujourd’hui, en cet instant T, vous pouvez l’acquérir, la P.N.L. vous donne de nombreux outils pour cela. Vous pouvez même emprunter ces ressources à une personne que vous admirez et qui elle, excelle dans le domaine qui vous pose des difficultés !

TOUT COMPORTEMENT A UNE INTENTION POSITIVE

Nous avons déjà étudié ce concept en évoquant l’action de notre inconscient (pour lire l’article sur l’inconscient, cliquez ici). Comme nous l’avons vu, nos comportements négatifs ou même, au niveau psychosomatique, les symptômes physiques qui nous frappent ont souvent à l’origine une intention positive. Nous tirons souvent des bénéfices secondaires de nos comportements, y compris des plus destructeurs. Comme nous ne sommes pas toujours conscients de ces avantages cachés, nous devons prendre du temps pour analyser la situation, les identifier et ensuite amorcer un changement qui, en tenant compte de ces bénéfices secondaires, sera efficace et durable.

LES GENS SONT PLUS QUE LEURS COMPORTEMENTS

Nous ne sommes pas ce que nous faisons. Il n’est pas possible de réduire une personne à son comportement, surtout s’il est négatif. Une personne peut toujours changer, elle a cette capacité et elle a en elle, les ressources pour le faire. Vous n’êtes pas une mauvaise personne parce que vous avez commis une mauvaise action une fois, ni même de manière habituelle, vous pouvez toujours rectifier le tir. Il est possible de mal se comporter pour des tas de raisons, l’environnement, les événements de la vie etc.… Rien n’est gravé dans le marbre.

L'ESPRIT ET LE CORPS SONT LIES

Le corps a une influence sur notre esprit et notre esprit a une influence sur le corps. Cette présupposition établit qu’il n’est pas possible de prendre en compte l’un en ignorant l’autre, il faut toujours avoir en tête une vision holistique (complète et liée) du processus d’amélioration ou de guérison.

 

AVOIR LE CHOIX C'EST MIEUX

 

La P.N.L. nous invite à élargir le champ des possibles en nous enseignant que nous disposons toujours de nombreux choix, bien plus que ce que nous croyons. Dites-vous souvent : “Je fais telle chose que je n’aime pas parce que je n’ai pas le choix” ?

 

CE QU'UNE PERSONNE PEUT FAIRE UNE AUTRE PEUT LE FAIRE

Est-ce qu’il y a des choses qui vous semblent impossibles dans votre cas ? Pensez-vous être incapable d’accomplir une performance sportive, réussir un concours difficile, créer une entreprise ou faire la carrière de vos rêves ou tout autre défi à relever ? Qu’est-ce qui vous fait penser que vous ne pouvez pas accomplir ce dont vous rêvez, que vous n’en êtes pas capable ? Observez autour de vous ? Cette chose-là n’a-t-elle donc jamais été réalisée ? Si, eh bien si quelqu’un a pu le faire, à fortiori si de nombreuses personnes ont pu le faire, vous le pouvez aussi. La P.N.L. vous aide à comprendre comment vous pouvez vous mettre à profit ces modèles inspirants de réussite pour y parvenir vous aussi.

Nous venons de voir les 12 présuppositions de la P.N.L. Est-ce qu’elles représentent une vérité absolue et certaine ? Nous l’avons vu la réalité est une chose bien subjective et nous en sommes les créateurs. La P.N.L. prend donc le parti d’adopter délibérément ces présuppositions car ce sont des croyances aidantes qui peuvent vous aider à vous développer et à sortir de vos pièges psychologiques. Les adopter est un choix à faire, celui de se prendre en charge et de faire le nécessaire pour changer et améliorer sa vie. Essayez de les mémoriser et de les tester sur une période longue. Il y a de fortes chances pour que vous finissiez par les adopter délibérément devant les changements produits.

Qu’est-ce que la P.N.L. t ?

La P.N.L. en Europe a été surtout utilisé dans un cadre professionnel, en entreprise ou pour le coaching des commerciaux et des négociateurs. Elle est en effet précieuse puisque, elle aide à favoriser le rapport entre les individus, la confiance, une bonne communication. La réduire à cet usage est terriblement restrictif puisque, au départ, la P.N.L. est thérapeutique.

La P.N.L.t est donc l’utilisation de la P.N.L. dans un cadre psycho-thérapeutique. A ce titre, elle peut aider les personnes au même titre que l’hypnose thérapeutique ou la psychothérapie. La plupart du temps, la P.N.L. cherche à parvenir à une solution avec un nombre de séances plus réduit que la psychothérapie classique mais ça varie bien entendu en fonction de chaque cas. L’un des avantages de la P.N.L.t est qu’elle ne passe pas forcément par l’exploration des causes et de l’origine des maux du patient pour résoudre ses problèmes. Cela peut être un plus pour certaines personnes qui recherchent plus de rapidité ou qui redoutent l’exploration du passé et rejettent l’analyse.

La P.N.L. est-elle une technique d’hypnose ?

La P.N.L. dispose d’une boîte à outils spécifique qui peut être utilisée par le praticien pendant une séance d’hypnose, ce qui en décuple d’autant plus l’efficacité ou en toute conscience. Cela permet d’apporter de l’aide aux personnes qui souhaitent garder toute leur lucidité, craignent l’hypnose ou lui sont très réfractaires. La P.N.L. utilisée sans induction hypnotique se rapproche en esprit de l’hypnose humaniste, c’est-à-dire que l’état de lucidité extrême est recherché, tout à l’inverse de l’hypnose classique, afin que l’individu conduise lui-même les exercices. La P.N.L. est un outil d’un souplesse extraordinaire qui peut venir en complément de bien d’autres procédés thérapeutiques.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
Véronique CHEYRIAS
Praticienne Hypnose Ericksonienne et Programmation Neuro Linguistique

2 Comments

  1. Hello,
    Comme toujours sur ton blog, un excellent article 🙂 Merci pour cette présentation complète de la PNL. Je tourne autour depuis quelques années, je trouve le concept vraiment intéressant mais je n’arrive pas à franchir le pas. Aurais tu un conseil, une recommandation de livre simple à lire et qui vaut le détour sur le sujet ?

    1. Bonsoir, merci Aby. Justement le livre qui m’a fait vraiment plonger dans la PNL en premier, il y a un bout de temps de ça 🙂 n’est pas souvent cité, c’est celui de Catherine Cudicio “Maîtriser la PNL” réédité plusieurs fois depuis, pour moi il reste une excellente référence. A noter cependant qu’il est assez technique et très dense, à réserver aux passionnés peut-être ou aux personnes qui connaissent déjà des bases. Sinon bien sûr tous les ouvrages des “maîtres” : Richard Bandler et John Grinder bien sûr mais aussi Robert Dilts, Alain Cayrol, Josiane de Saint Paul, Sylvie Tenenbaum… Certains préfèrent le côté moins technique des ouvrages d’Anthony Robbins. Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement votre livre d'auto hypnose

x